Intel > Cascadia

L'histoire de Cascadia

Rêves d'utopie et guerres civiles. Tyrans inflexibles et opposants prêts à tout. La nation de Cascadia a une histoire aussi riche qu'agitée. Découvrez ses étapes les plus importantes.

Intel > Cascadia

L'histoire de Cascadia

Rêves d'utopie et guerres civiles. Tyrans inflexibles et opposants prêts à tout. La nation de Cascadia a une histoire aussi riche qu'agitée. Découvrez ses étapes les plus importantes.

Les années OmniStat

Les années OmniStat

L'apparition d'OmniStat remonte à la Grande régression. Inspiré par les anciennes utopies et les sociétés sans classes dans lesquelles chaque citoyen avait une valeur égale et où la production était mise en commun, OmniStat a rapidement avalé la majorité des colonies isolées et des villes encore debout, pacifiquement ou non. Certains, s'opposant à la philosophie d'OmniStat, résistèrent jusqu'au bout, provoquant conflits et paranoïa.

Le progrès poursuivit néanmoins sa marche : d'anciennes idées furent redécouvertes et de nouvelles technologies furent développées. Lentement mais sûrement, la civilisation se reconstitua après le chaos de la Grande régression, et les villes d'OmniStat grandirent tandis que les gens affluaient des colonies isolées. Certaines parties des Terres-grises, bombardées au cours des guerres précédentes, furent même à nouveau cultivées, tandis que la croissance démographique s'accélérait.

Le soulèvement des Kruger

Le soulèvement des Kruger

Les Kruger étaient l'une des plus anciennes Famille. Elle avait survécu aux guerres et à la Régression, conservant sa fierté et une partie du savoir qu'elle avait collecté. Quand OmniStat se constitua en pouvoir central, les Kruger l'acceptèrent, et obtinrent des postes importants au sein du Parti alors en pleine croissance. Cependant, ils n'acceptèrent jamais vraiment la philosophie sur laquelle reposait OmniStat et, les décennies passant, la famille Kruger se mit à comploter pour un changement drastique, pensant fermement que, pour que la civilisation continue de progresser, il fallait un modèle sociétal différent, fondé sur la libre entreprise et la réussite individuelle, deux concepts proscrits par le Parti.

Malgré le risque de haute trahison, les Kruger parvinrent cependant à convaincre d'autres familles : certaines comprenaient des responsables du Parti et d'autres d'éminents collaborateurs à cette société. Les Bryson, Malus et Wanderborn-Farchild rejoignirent les Kruger et, le moment venu, elles jetèrent de l'huile sur le feu pour alimenter la rébellion contre OmniStat.

La guerre civile

La guerre civile

La Rébellion Kruger coïncida avec une terrible famine, qui provoqua une adhésion massive des citoyens à la cause des rebelles. La police secrète, les abus de l'élite du Parti et sa doctrine politique étouffante constituaient d'autres motifs de mécontentement. Des décennies de haine et de frustration transformèrent le soulèvement en une conflagration bien plus grave que prévue, et OmniStat fut bientôt déchirée par une terrible guerre civile.

Le conflit s'éternisa, et il amena les Kruger à admettre qu'il existait une autre vision d'une société idéale, différente celle qui leur était proposée. D'autres forces politiques avaient également profité de l'occasion pour mettre en place leurs propres assemblées, et à la fin de la guerre, trois nations avaient émergé des cendres de ce qui fut autrefois la civilisation la plus puissante de la planète. La plus importante demeura OmniStat, toujours gouvernée par le Parti. Le deuxième État prit le nom de "Cascadia" et fut façonné par les familles qui avaient soutenu la Rébellion. Le troisième fut baptisé Sabaeus. Il s'agissait d'une théocratie, s'appuyant sur un texte sacré aux origines obscures.

Les années de guerre firent bien sûr leur lot de victimes, dont Dieter Kruger, chef de la puissante famille Kruger. Ce visionnaire inspiré et altruiste, s'il avait survécu, aurait sans nul doute profondément influencé les événements à venir.

Fondation de Cascadia

Fondation de Cascadia

Une paix fragile et temporaire fut convenue, des frontières dessinées, mais l'inimitié entre Cascadia et OmniStat empoisonna toute la conférence internationale. Sans les habiles négociations des religieux de Sabaeus, c'est toute l'initiative diplomatique qui aurait capoté, et la guerre aurait repris. Un accord eut finalement lieu lors de la Concorde néridienne, et les négociateurs se quittèrent avec la ferme intention de rebâtir leurs États respectifs.

Dieter Kruger voulait fonder sa nouvelle nation sur des principes démocratiques, ainsi que sur l'initiative individuelle et personnelle. Cependant, avec sa mort, la fondation de Cascadia commençait d'un mauvais pied, car les autres familles l'avaient rejoint pour des motifs plus égoïstes. La Constitution prévoyait qu'un président et une assemblée seraient élus pour gouverner la nation, les citoyens votant à partir d'un certain niveau de revenus. Ce droit de vote limité ouvrait déjà la route de la tyrannie.

La Guerre du Triumvirat

La Guerre du Triumvirat

La Constitution cascadienne déterminait non seulement comment le pays devait être gouverné, mais contenait aussi la Charte des corporations. Cette dernière permettait à tout un chacun de créer une entreprise et de la faire prospérer. Ce texte fondateur contenait en lui le germe de son impuissance, occultant les réglementations sur la concurrence et les pratiques déloyales. En outre, les familles à l'origine de la rébellion s'assurèrent aussitôt la mainmise sur les ressources et les grandes industries, ce qui leur donna un avantage majeur.

OmniStat surveillait toutes ces évolutions de près, ses idéaux politiques étant diamétralement opposés à ceux de Cascadia. Son "attaque-surprise" contre Cascadia et Sabaeus à peine quelques années après leur création, ne fut une surprise pour personne. La Guerre du Triumvirat dura deux ans. Ce fut essentiellement une interminable succession de violentes escarmouches frontalières. Le conflit se termina lorsque Cascadia et Sabaeusformèrent, de bon gré mal gré, une alliance de circonstance. Depuis, il existe un cessez-le-feu de facto entre les trois nations, bien qu'aucun accord de paix formel n'ait été signé.

L'ascension des grandes maisons

L'ascension des grandes maisons

La peur et le ressentiment profonds à l'égard d'OmniStat et du Parti furent à l'origine de l'initiative d'effacer toute trace du passé, et de rebâtir la nation à partir d'une feuille blanche. Tous les souvenirs de l'époque d'OmniStat devaient être détruits et remplacés par des monuments célébrant la liberté et les douze familles à l'origine de la rébellion. En seulement dix ans, ces familles contrôlèrent près de 80 % du marché « libre », et leur domination continuait de croître. L'Assemblée cascadienne essaya de mettre en place une législation limitant l'influence des corporations. Ce projet était voué à l'échec, car la plupart des parlementaires appartenaient à une famille : les lois demeurèrent symboliques.

Les Familles se firent connaître comme étant les grandes maisons. Leur domination devint telle qu'elles se mirent à gouverner officieusement Cascadia car elles s'étaient entendues pour former un Conglomérat. Cependant, échaudées par l'expérience d'OmniStat, elles firent tout pour ne pas sembler exclure la population globale, et les légendes dorées de citoyens lambda ayant gravi les échelons jusqu'à atteindre le niveau d'influence des membres des maisons étaient légion.

Les Émeutes de novembre

Les Émeutes de novembre

La richesse croissante de la société midCaste de plus en plus imbue d'elle-même dépendait entièrement des loCaste, qui n'avaient qu'un accès très limité, voire inexistant, aux systèmes de santé, d'éducation et aux services. Nombre d'entre eux durent aller vivre dans les Terres-grises, où les corporations installaient leurs énormes usines, nutriDômes et opérations minières. La vie y était brève et difficile. Les accidents de travail étaient communs, tout comme les cancers et les autres maladies causées par la toxicité présente dans les Terres-grises.

Les tensions s'accrurent ; les mouvements sociaux naissaient et mourraient, jusqu'à ce que l'un d'eux, fondé sur des idéaux pacifistes, prenne racine et gagne en importance. Surtout à Glass, où sa branche avait été fondée par Martin Connors, un musicien charismatique et populaire.

Il prit brusquement fin par un glacial jour de novembre, lors de son ultime et plus importante manifestation. Des milliers de personnes convergèrent vers le Zephyr Transit Hub, pour y écouter des discours et des slogans politiques. Mais un incident éclata, des coups de feu furent tirés et en quelques instants, la réunion pacifique devint une émeute incontrôlable. On dénombra des centaines de morts et des milliers de blessés. De violentes émeutes, accompagnées d'incendies, secouèrent Glass pendant trois jours. Martin et Erika Connors, ainsi que leur fille, Caitlyn, furent parmi les victimes.

Le Conglomérat accède au pouvoir

Le Conglomérat accède au pouvoir

La majorité de la population, et surtout les midCaste, fut atterrée par l'attitude des manifestants, à l'origine des dégâts et des victimes. Le Conglomérat s'employa à mettre en évidence les faiblesses de l'Assemblée et son incapacité à gérer une situation explosive. Des lois interdisant les grands rassemblements et les manifestations furent votées, renforçant encore le Conglomérat.

Les mesures prises par l'Assemblée s'avérèrent insuffisantes et tardives et, quand le Conglomérat déclara qu'elle n'était pas capable de diriger la nation, seule une minorité s'y opposa. Cette dernière disparut rapidement, et le Conglomérat prit le pouvoir à Cascadia. Glass fut choisie pour devenir le symbole de la grandeur du Conglomérat. Les travaux de réaménagement furent accélérés pour faire de Glass un modèle de la puissance du Conglomérat, seulement surpassé par Cascadia Prime, la capitale où siège le Conseil du Conglomérat.

UNE ERREUR EST SURVENUE

Une erreur inconnue s'est produite. Veuillez réessayer plus tard.

CARTE EN MAINTENANCE

La carte de la bêta fermée est indisponible pour cause de maintenance. Veuillez réessayer plus tard.