Solar Fields

Aujourd'hui, DICE a le plaisir d'annoncer le retour d'un des plus célèbres collaborateurs de Mirror’s Edge™. C'est en effet Solar Fields, l'auteur de la bande originale de Mirror’s Edge premier du nom, qui mettra en musique Mirror’s Edge Catalyst et donnera vie à l'élégante ville de Glass avec ses paysages sonores électroniques.

Nous avons rencontré le Suédois Solar Fields (Magnus Birgersson pour l'état civil) à l'issue d'une journée passée à composer des thèmes pour les personnages de Mirror's Edge Catalyst. Trouver le "ton juste" pour Faith, musicalement parlant, est un sérieux défi à relever. Magnus nous explique, dans un vocabulaire parfois "jargonnant" dont il s'excuse lui-même, son approche musicale qu'il qualifie de "moléculaire".

Aujourd'hui j'ai procédé à divers essais autour du thème de Mirror’s Edge, en le "dissolvant" dans ce qu'on appelle la synthèse granulaire. Je fais des expériences avec ces nuages granulaires pour déterminer les sons les plus reconnaissables et emblématiques, même quand la musique est décomposée, ce qui me permet éventuellement de trouver de nouveaux éléments à travailler.

Comment avez-vous réagi quand on vous a proposé de composer la bande originale de Mirror’s Edge Catalyst ?

- Ma première réaction a été de me dire que ce serait génial de reprendre les choses où je les avais laissées, de composer des mondes, des sensations et des paysages inédits en fonction du contenu de Mirror’s Edge Catalyst.

- Mon rôle est de reproduire musicalement ces environnements de jeu et de souligner certaines séquences du jeu. Mettre l'histoire en musique, trouver les bons changements de tempo, synchroniser la musique et le gameplay, tout ceci n'a rien d'évident mais c'est le défi à relever.

 Mirror’s Edge Catalyst occupe une majeure partie de votre emploi du temps. Comment se traduit concrètement votre participation à ce projet ?

- C'est vrai, quelque part cela fait 11 mois que je vis à Glass. Remarquez, j'aime beaucoup l'endroit. Tout ce que nous faisons depuis le début et jusqu'à aujourd'hui – c'est-à-dire pas si loin de la sortie – est très intéressant et intense pour moi. J'ai déjà enregistré énormément de musique. Le volume de mon dossier Mirror's Edge Catalyst doit faire dans les 70 Go, je crois.

Vous n'oubliez pas de faire des sauvegardes, hein ?

- Ne vous en faites pas, j'ai tout mis en lieu sûr !

D'une manière générale, comment se déroule votre collaboration et vos séances individuelles avec DICE ?

- Je participe chaque jour à des réunions avec DICE, notamment avec le directeur audio Magnus Walterstad, qui me donne énormément d'informations sur Mirror’s Edge Catalyst. Et ce sont ces informations qui m'aident à composer la musique. Je regarde le script, toutes les biographies des personnages, et l'architecture générale de la ville de Glass.

- Chez DICE, je parcours les différents niveaux avec les producteurs et les concepteurs des niveaux. Parfois je viens avec la démo d'un thème pour que nous puissions l'essayer et en discuter. J'écoute les avis, par exemple sur le tempo (bon ? pas bon ?). On pourra me dire aussi si les thèmes musicaux sont "trop positifs", par exemple. Ces retours ont pour moi une valeur inestimable.

Comment faites-vous pour composer la musique d'une mission de Mirror’s Edge Catalyst où le calme succède à des moments très intenses ?

- Tout dépend des missions du jeu. Je compose mes thèmes pour des missions ou des actions spécifiques. Je décline ensuite ce thème en plusieurs variantes afin de coller à certaines situations (exploration, combat ou autre). En cas de changement de situation, d'ambiance ou d'humeur, je procède par changements de tempo ou par transitions majeur/mineur, en conservant toujours "l'idée" du thème. Et tous ces changements doivent intervenir sans coupure perceptible.

- Dans le premier jeu, nous n'avions qu'un seul canal en stéréo. Pour celui-ci, nous disposons de quatre canaux stéréo distincts dont le mixage évolue en fonction de ce qui se passe dans le jeu. Au final, la richesse et le dynamisme de la musique sont supérieurs à nos attentes. Ceci implique un peu de réflexion supplémentaire en phase de création musicale : chaque couche de musique doit fonctionner indépendamment des autres, et si possible être agréable. En jouant la mission d'une certaine manière, vous n'entendrez parfois que la "base" du thème, et celle-ci devra vous plaire.

Iriez-vous jusqu'à dire que les musiques que vous composez actuellement doivent être plus "subtiles" que les autres en raison de tout ce qui peut se passer simultanément à l'écran ?
- Dans certaines parties du jeu, oui, je dois "nuancer" bien davantage que dans mes productions habituelles. Encore une fois, tout dépend de votre façon de jouer. Par moments, la musique est très "brute de décoffrage", surtout quand il s'agit de courir sur des toits. La musique doit être assez dynamique pour donner à un messager l'envie de "bouger". Après tout, le rythme et l'élan du joueur sont des clés essentielles du jeu.

Pour nos amis fans de synthétiseurs en tous genres, pouvez-vous nous dire avec quels gadgets vous vous amusez ces temps-ci et en quoi la technologie vous aide dans le processus de création ?

 - J'associe l'analogique "à l'ancienne" au matériel et aux synthétiseurs modernes. Systèmes modulaires, vieux synthétiseurs, magnétoscopes VHS, etc. J'utilise toutes sortes d'outils. Mon studio ressemble à une installation très bizarre avec de nombreux appareils reliés les uns aux autres par des câbles.

- Une bonne partie du contenu musical naît "comme ça", en jouant de ces instruments sans idée précise au départ. Par exemple, j'ai trouvé pas mal de nouveaux sons en écoutant la réverbération d'autres sons. Parfois, il me suffit d'entendre une note diminuer pour que je trouve matière à élaborer de nouvelles mélodies.

Qu'avez-vous pensé des multiples compliments qui vous ont été faits pour la musique du premier jeu ? À votre avis, qu'est-ce que les fans attendent de la bande originale de Mirror’s Edge Catalyst ?

- J'avoue que je n'en reviens toujours pas d'avoir reçu autant d'avis positifs. C'est vraiment génial qu'autant de monde ait pu apprécier mon travail. Les compliments m'ont fait très plaisir. Pour moi, c'est surtout la preuve que nous avons fait du bon travail. Quant à Mirror’s Edge Catalyst, je pense que les fans attendent surtout des paysages musicaux capables de les plonger davantage dans l'ambiance générale du jeu. Je peux vous dire qu'ils seront servis.

Délectez-vous des fabuleux paysages sonores de Solar Fields dès la sortie de Mirror’s Edge Catalyst le 26 mai 2016. Pour en savoir plus sur Solar Fields, rendez-vous sur sa page Facebook .